Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 août 2012 6 18 /08 /août /2012 19:24

cliquer pour agrandir l'imagecarte de Cuba

Une fois n'est pas coutume, pour notre billet d'avion pour Cuba, nous sommes passés par une agence qui nous propose deux nuits d'hôtel avec le billet... Bon, d'accord,  va pour l'hôtel Deauville, situé sur le Malécon, le bord de mer de la Havane pour les deux premières nuits.

le malecon

Ensuite, nous logerons toujours dans des casas particulares (chambres d'hôtes, chez l'habitant) et nous nous débrouillerons par nous-mêmes.

Arrivés à 16h30, un bus nous emmène de l'aéroport à l'hôtel, très bien situé sur le remblai qui protège la ville des assauts de la mer... Tout de suite, nous sommes frappés par le nombre de belles voitures anciennes que l'on voit partout ! Nous nous attendions à en voir, bien sûr, mais pas autant! La Havane donne l'impression d'une ville où le temps s'est arrêté depuis des années. 

la Havane

 

-Samedi 17 et dimanche 18 mars 2012, c'est la découverte de la Havane... nous sommes un peu déphasés par le décalage horaire et la chaleur... Heureusement, dans la journée par moment, le vent se lève qui rafraîchit agréablement, le soir il fait même frisquet sur le Malecon. Balade dans les rues de la Habana vieja, la vieille ville... Les rues sont bordées d'immeubles anciens assez délabrés, certains prêts à s'écrouler. D'autres rues ou places viennent d'être entièrement rénovées. Pas mal de monde dans les rues, beaucoup de touristes sur la place de la Cathédrale, plaza Vieja, plaza de Armas, Parque Central, autour du Capitole et  à la célèbre "bodeguita del medio", le café où venait Hemingway .

 

Cuba, la Havane  Cuba, la Havane

 

    MG 0442bis

 

MG 3122bis

 

Partout, les effigies du Ché, les pensées de Fidel et les références à la "révolucion" sont très présentes.

MG 0446

A Cuba, il y a deux monnaies: les CUC pour les touristes et les pesos cubains. Pour avoir des pesos, très pratiques pour téléphoner avec les tél publics, acheter des cornets de glace dans la rue ou des sandwiches, etc..., il faut faire du change dans les cadecas. Devant les portes des cadecas, il y a toujours une file d'attente car on ne peut entrer qu'une personne à la fois, tout le monde fait donc la queue très patiemment. Le dernier arrivé demande « el ultimo? » et se place derrière bien sagement.    1Cuc = 1$ (environ 0,80 €)

 

Nous voulons partir pour Vinales, à l'ouest de l'île, lundi, et pour cela, il faut prendre des tickets de bus. La gare routière Viazul étant située très loin du centre, nous préférons nous adresser au bureau d'une autre compagnie (Cubanacan)  qui se trouve dans le hall d'un grand hôtel situé sur le Parque central(hôtel Parque Central), ce qui n'est pas une mince affaire car il y a longtemps que je n'ai pas pratiqué l'espagnol (ça va revenir de mieux en mieux tout au long du voyage, heureusement!) et la préposée aux tickets a l'air complètement endormie et ne fait aucun effort pour nous renseigner... Enfin, on arrive tout de même à obtenir nos places dans un bus pour Vinales lundi matin (12cuc/pers), que nous devrons prendre devant l'hôtel, ouf!

  Il faut maintenant téléphoner pour réserver notre casa à Vinales. Ici, pas question de nous servir de notre téléphone portable, beaucoup trop cher. Il y a des téléphones publics partout dans les rues mais il faut réussir à savoir s'en servir, ça nous a pris un certain temps! Enfin, on finit par joindre la propriétaire de la casa qui nous dit ne pas avoir de place mais elle nous indiquera une autre casa tout aussi bien. Tout le long du voyage, ce sera comme ça, pas de souci, s'il n'y a pas de place libre dans la casa de notre choix, le propriétaire nous emmenera dans une autre appartenant à sa famille ou des amis...

 

Cuba, la Havane

 


Le troisième soir à la Havane, nous logeons dans une casa particular dans le vieux quartier, calle Cristo, (25 à 30 cuc) :

un appartement qui ressemble un peu à un riad avec les

pièces autour d'un patio carrelé, "Cristo Colonial" (537)862-8779 ou (537)861-1378

cuba-2eme-partie 2878

 

 

-Lundi 19 mars 2012 :  Après le petit déj à la casa, nous nous rendons pour 8h à l'hotel Parque Central où le bus arrive avec une demi-heure de retard. Il n'y a presque personne dedans, après avoir fait le tour de plusieurs hôtels où il embarque d'autres touristes, il part ... dans la mauvaise direction! Le chauffeur a l'air perdu. Manifestement, il ne connait pas la route de Vinales! Après plusieurs demi-tours et arrêts pour demander le chemin à des personnes au bord de la route, nous nous retrouvons à l'aéroport de la Havane! Il est 10h! On va finalement arriver à Vinales à 13h, arrêt sur la jolie petite place où se dresse l'église . Ici c'est la campagne, les rues sont calmes. Vinales est bordée de petites maisons en bois avec un porche à colonnes où se balancent des rocking-chairs et pratiquement toutes les maisons indiquent « casa particular », la nôtre est située dans une rue tranquille avec une belle vue sur les « mogotes », collines en forme de pains de sucre caractéristiques de la région.

 

MG 0772MG 0643

  En nous promenant, nous arrivons devant une hutte recouverte de feuilles de palmier : c'est une hutte pour le séchage des feuilles de tabac, la principale culture de la région. Le cultivateur est très fier de nous montrer le processus de fabrication des cigares. Comme nous lui en achetons quelques-uns, il nous invite dans sa petite maison pour déguster un excellent café qu'il cultive et pile lui-même. Son cheval est attaché devant la porte, ici tous les paysans en ont un. On  voit souvent des chevaux attachés devant les maisons dans les rues de Vinales, ce qui lui donne un petit air far-west!

 

MG 0649MG 0719

  Le soir, nous dînons à la casa, comme nous ferons tous les soirs de notre séjour (sauf à la Havane) car les repas y sont très copieux et bien meilleurs que dans les restaurants pour un prix très modique (Partout : repas 8Cuc/pers ou 10C avec langouste) . Et en plus, c'est sympa de discuter un peu (en espagnol,hum,hum) avec nos hôtes! Ce soir, nous dégustons une excellente langouste (la meilleure de notre séjour) et très bons mojitos (les meilleurs aussi)

Casa  "Villa Carmelo y Cary"(53)5 223 9117 

  Le prix des chambres dans les casas étaient partout  20 à 25Cuc la chambre double avec salle de bain privée. (un peu plus cher à La havane)

 

-Mardi 20 mars 2012 : le bus à impériale qui fait le tour des environs pour 5Cuc/pers nous fait faire un grand tour de presque 2h dans les très beaux paysages autour de Vinales. L'après-midi, grande balade à pied dans la campagne parmi les mogotes. Le chemin démarre au bout de notre rue et grimpe jusque dans un grotte ( balade facile que nous avons faite sans guide)...

 

 

Cuba, Vinales

 

Cuba, Vinales

 

Dans la rue où se trouve notre casa

Cuba, Vinales

 

Cuba, Vinales

Transport en commun !

 

-Mercredi 21 mars 2012 :  excursion à Cayo Jutias (vendue dans les agences sur la place). Après une heure de route, nous arrivons sur la digue qui relie l'îlot à la côte. Jolie plage bordée de mangroves. A l'entrée, petit restau en bois et chaises longues, une fois les mangrovs passées , c'est la belle plage sauvage au sable très blanc. La mer est transparente...

 

 

Cuba, Vinales, Cayo Jutias

Cuba, Vinales, Cayo Jutias

 

 

De retour à Vinales en fin de journée, où les préparatifs du carnaval qui aura lieu ce week-end vont bon train.

 

Cuba, Vinales, stands pour le carnaval

 

Vente de bière à la pression

Cuba, Vinales, Vente de bière à la pression

 

Nous réussissons, à l'aide du téléphone public (euréka), à réserver une casa pour demain à Cienfuegos. Nous préfèrons réserver un peu avant d'arriver, ça évite d'être submergé de propositions à la descente du bus mais ce n'est pas obligatoire car il y a tant de possibilités que l'on trouve toujours un logement. De plus, les gens qui vous logent peuvent souvent vous en recommander pour la ville suivante et leur téléphoner pour vous.

  La compagnie de bus la plus couramment utilisée est " Viazul"  dont tous les horaires sont sur le site : Viazul.cu ( Il faut bien étudier les horaires pour ne pas arriver dans la nuit ou partir à des heures très tardives selon le sens où l'on va.)

 

Cuba, Vinales, une pharmacieUne pharmacie

 

-Jeudi 22 mars 2012 :  Le bus Viazul nous emmène à Cienfuegos (32cuc/pers) où nous arrivons à 16h. Notre casa est tenue par une petite dame charmante dans une maison à l'agréable patio au décor très kitsch! :  "Anita hostal" (53)(43)519477, située dans une rue tranquille proche du centre et de la gare routière.

 

MG 1139

 

 

Cuba, Cienfuegos  Cuba, Cienfuegos

 

 

 

 

 

 

  -Vendredi 23 mars 2012 :  Balade en ville jusqu'à la Punta Gorda. Il fait très chaud, nous décidons de passer l'après-midi à la plage de Rancho Luna (à 15kms). Nous allons donc à la gare routière où nous pensions pouvoir prendre le bus mais il y a foule, impossible de prendre le bus régulier. Nous irons finalement en taxi, il y en a plein autour de la gare. Après négociations, il nous fera l'aller- retour pour 10Cuc. Belle plage tranquille, mer délicieuse...

 

 

Cuba, Cienfuegos

Les magasins d'état ont toujours l'air d'être à moitié vides!

 

 

Cuba, Cienfuegos

 

-Samedi 24 mars 2012 : Nous prenons le bus pour Trinidad à 12h30(6cuc/pers), où nous arrivons une heure après mais... pas nos sacs qui devaient être normalement dans la soute (surtout qu'il a fallu payer 1Cuc pour les bagages!) Ils ont été mis dans la soute d'un autre bus qui arrivera à 14h30!  Il nous faudra donc attendre une heure dans la petite gare routière et heureusement,  nous avons fini par les récupérer, c'est l'essentiel... Il fait très chaud, Trinidad est une jolie ville aux rues pavées de cailloux ronds et aux vieilles maisons coloniales.

 

Cuba, Trinidad  Cuba, Trinidad

MG 1706MG 1720

 

Le soir, les bars musicaux sont très animés. Trinidad est une ville très touristique mais très agréable qui a su garder son charme authentique et populaire... Au café, "Casa de la Musica" il y a plein de monde, quand il n'y a plus de place aux tables, on s'asseoit sur les marches en pierre où les serveurs continuent le service. Ambiance très sympa. A deux pas de là, à un autre café, le"Palenque de los Congos Reales", nous assistons à un spectacle de danse inspiré de la santeria, la chorégraphie pleine d'énergie effectuée au son des tambours nous a vraiment beaucoup plu. Nous ne regrettons pas d'être entrés là (1Cuc/pers)

 

MG 1500 Cuba, Trinidad

 

 

-Dimanche 25 mars 2012 : Après le petit-déj dans l'agréable patio de notre casa, nous partons pour le mirador de la Vigia, malgré qu'il soit déjà un peu tard et que le soleil cogne fort!  Après avoir grimpé le sentier derrière la vieille église en ruine, nous gravissons la colline brûlée jusqu'au sommet où se trouve l'antenne de télévision cubaine. Un guide sort de sa cahute et nous propose de monter sur le toit du bâtiment et ,là, il nous explique, dans un espagnol très bien articulé, donc très facile à comprendre, toute l'histoire de la Vallée de los Ingenios qui se déroule à nos pieds : l'importance de l'exploitation de la canne à sucre qui a entraîné l'arrivée des esclaves noirs importés d'Afrique et l'édification des fortunes colossales des colons espagnols.

Cuba, Trinidad

 

Cuba, un vieux combattant de la révolutionUn vieux combattant de la révolution, rencontré dans les collines...


Revenus en ville, nous allons déjeuner dans un restaurant d'état, pour cubains donc.  Au début, on nous présente une carte avec des prix correspondant aux restaurants pour touristes, alors qu'il n'y a que du poulet et du riz à manger! ça nous paraît un peu cher pour les quelques familles cubaines qui sont là... En insistant un peu, on réussit à avoir la vraie carte où les prix sont bien meilleur marché...

L'après-midi, balade dans les quartiers populaires à l'est de la plaza Mayor jusqu'à la plaza Ana où il y a du  monde dans la rue car c'est dimanche et il fait chaud : les gens sont assis devant les maisons, les gamins jouent au ballon ou s'entraînent au base-ball, sport national ici.  En passant devant une maison, des hommes nous invitent à entrer : les tambours se déchainent, il y a foule dans une toute petite pièce où les gens se déhanchent et se lancent dans des  sortes de transes... c'est la Santeria, le vaudou de Cuba.


Cuba, Santeria à Trinidad   Cuba, Trinidad

 

Cuba, Trinidad

 

-Lundi 26 mars 2012 :  Un bus part à 11h du centre pour aller à la Playa Ancon (il est bourré de touristes de toutes nationalités). Une demi-heure après, on est à la plage. A 15h30, retour à Trinidad dans le bus toujours aussi bourré à craquer!   Comme tous les soirs, petit verre et bon moment à la Casa de la Musica...

 

Cuba, Casa de la Musica à Trinidad Cuba, Casa de la Musica à Trinidad

 

Cuba, Trinidad

 

 

-Mardi 27 mars 2012 :  Départ de bonne heure pour prendre le bus qui part en direction de Santiago. Après 6h de trajet, nous descendons à Camaguey, en plein centre de l'île. La casa que nous voulions n'étant pas libre, on nous dirige vers une autre. C'est un appartement situé au 7ème étage d'un immeuble, avec une grande terrasse et une vue magnifique, tenu par un couple de jeunes médecins adorables qui nous cuisineront un dîner délicieux! "Sra y Dr Delgado" (53)32 291 284 (un peu bruyant toutefois)

 

MG 1854MG 1843

 

Camaguey est célèbre pour ses églises dont on aperçoit les clochers du haut de notre terrasse. Ville agréable et caractéristique des villes cubaines qui vaut le coup de s'y arrêter un jour ou deux. Le week-end, parait-il , les soirées y sont très animées et musicales, mais comme nous y étions en semaine, les rues, pleines de monde dans la journée étaient plutôt vides et calmes le soir.

-Mercredi 28 mars 2012 : nous partons à la découverte de Camaguey : la jolie place San Juan de Dios où nous visitons l'atelier d'un peintre sculpteur intéressant, les maisons colorées, les ruelles un peu tortueuses ce qui diffère des autres villes cubaines aux plans rectilignes... Partout, les gens sont très souriants et sympathiques. Ce n'est pas une ville touristique, on peut donc payer en pesos dans beaucoup d'endroits.

Cuba, Camaguey

 

Cuba, Camaguey

Cuba, Camaguey

  Cuba, Camaguey

 

 

 

 

-Jeudi 29 mars 2012 : Nous partons à l'aube pour la gare routière, située loin du centre il faut donc prendre un taxi. Nous devons prendre le bus pour Santiago à 6h35 (18cuc/pers) et nous devons être sur place à 6h! On ne sait vraiment pas pourquoi il faut y être si longtemps à l'avance, surtout qu'à 6h35, il n'y a toujours aucun bus Viazul en vue! En fait, il est tombé en panne et n'arrivera qu'à 8h30...Grrr...


cuba-2eme-partie 3071

 

 

Nous arrivons à Santiago de Cuba à 14h30. La casa particular est très belle avec un magnifique jardin sur lequel donne la chambre, un vrai havre de paix et de fraîcheur au coeur de cette ville étouffante et polluée qu'est Santiago, et l'hôtesse, Nena, est vraiment sympathique.   "Casa Nenita" (022) 654110 (située en face du mémorial Vilma Espia)

MG 2154

 

 

Comme nous comptons partir pour Baracoa dimanche,  nous pensons pouvoir acheter les billets de bus à l'agence Cubatour qui se trouve en centre-ville. Et bien, non, les billets des bus Viazul, qui circulent tous les jours, ne sont en vente qu'à la gare routière située à 3kms. Il nous faudra donc y aller en taxi...Là, nous apprendrons que le bus direct que nous comptions prendre pour rentrer de Baracoa à la Havane est supprimé à partir du 1er avril. La meilleure solution pour le retour sera donc de prendre l'avion, mais pour avoir les renseignements et faire les réservations, pas de bureau en ville car la compagnie qui assure ce vol intérieur n'est pas la Cubana de Aviacion mais Aerocarribean, dont le bureau est situé en banlieue... On verra ça demain!


Nous avons fait en sorte d'être à Santiago un jeudi car nous avons vu dans notre guide du Routard que les jeudis soirs, ont lieu les répétitions spectacles d'une danse traditionnelle très particulière et originale: "la Tumba francesca" réminiscence des danses de la période coloniale adaptées par les descendants des noirs. En plus, elle se déroule dans une maison tout près de notre casa !  Vraiment, ça vaut le coup d'assister à ce spectacle étonnant: le menuet tel qu'il se dansait à la Cour des rois sur les rythmes de tambours africains...

 

MG 2110


 

-Vendredi 30 mars 2012 :  Comme il fait très chaud et que Santiago est une ville plutôt étouffante, remplie de véhicules qui crachent une fumée épaisse, nous prenons un taxi pour aller à la plage de Siboney à une vingtaine de kms. Il faut négocier et on arrive toujours à finir par trouver un prix aller-retour raisonnable (autour de 15cuc). La plage de Siboney n'est pas formidable mais la mer est très bonne et on y passe un bon moment de détente...

De retour en ville, nous nous rendons au bureau de Cubatour pour essayer d'avoir des renseignements sur l'avion. La fille au bureau est affalée sur son comptoir, on a plutôt l'air de l'embêter, elle nous dit que nous devons aller au bureau de la Cie à Vista Allegre, que c'est très loin et que ce sera fermé! D'accord, on verra demain...

Ce soir, on va écouter les musiciens en sirotant un mojito, car ici comme à Trinidad, il y a plein de bars musicaux en ville.


MG 2177

 

Santiago de Cuba  Santiago de Cuba

 

-Samedi 31 mars 2012 : Nous prenons un taxi qui nous emmène à Vista Allegre prendre nos billets d'avion. Il faut se dépècher car nous sommes samedi et les bureaux ferment pour le w-e à 11h30 et comme avant cela nous avons dû aller à la cadeca changer de l'argent pour payer les billets d'avion, donc faire la queue, et qu'ensuite il y a pas mal de circulation, on n'est pas sûrs d'arriver à temps. Ouf, on y arrive quand même! dans le sous-sol d'une belle demeure, deux employés ont plutôt l'air de s'ennuyer... ils vont avoir quelque-chose à faire : nous établir deux beaux billets d'avion Baracoa- La Havane pour jeudi ...(138cuc/pers)

Maintenant, on est tranquilles... Balade en ville, sieste et re- balade jusqu'à la caserne de la Moncada, point de départ de la révolution, en haut de la ville, d'où la vue en resdescendant est très belle sur le port au soleil couchant et l'ambiance de ces quartiers populaires particulièrement sympa.

 

  

MG 2395

 

MG 2357

 

 

 

-Dimanche 1er avril 2012 : cette nuit, c'est le passage à l'heure d'été, il faut donc avancer notre montre d'une heure...et nous lever une heure plus tôt pour prendre le bus Viazul qui part à 7h45 pour Baracoa (15cuc/pers). A 7h, tous les passagers sont là mais pas le bus! le chauffeur a tout simplement oublié de mettre sa montre à l'heure, il arrive donc avec une heure de retard! 

La route entre Santiago et Baracoa traverse de beaux paysages de montagne.

 

cuba-2eme-partie 3200 A 13h40, nous arrivons à Baracoa: nous suivons le Malecon jusqu'au bout où se trouve la gare routière. La première impression est plutôt bizarre, un gros tas de décombres se trouve là, nous apprenons qu'il s'agit d'une école qui a été détruite par un cyclone. Les gens essaient de récupérer ferailles et matériaux parmi les débris... La charmante dame , une amie de Nena de Santiago, nous accueille dans sa petite maison coloniale en bois au jardin planté d'arbres fruitiers. "Casa Isabel Castro Vilato" tél:64-2267

Toutes les maisons ici sont en bois peint de couleurs pimpantes.

MG 2443

Cuba, BaracoaCuba, Baracoa

Pour le premier après-midi, nous longeons le Malecon et une plage bordée d'un stade en ruine. Au premier abord, nous sommes un peu déconcertés par son aspect délabré, mais bientôt, nous allons être conquis par le côté vivant et sympathique de cette petite ville et surtout par ses alentours magnifiques... D'ailleurs, les meilleurs endroits sont, souvent, non pas ceux qui s'offrent au premier abord, mais ceux avec lesquels il faut se familiariser doucement en allant à la découverte de leurs recoins intimes et en y mettant un peu de temps... Baracoa est de ceux-là...  

MG 2747La casa d'Isabel à Baracoa...


-Lundi 2 avril 2012: Au bureau de Cubatour, sur la place, plusieurs excursions sont proposées. Tous les jours, un bus peut vous conduire à la très belle plage de Maguana pour 5Cuc/pers aller/retour. C'est ce que nous allons faire aujourd'hui. En attendant le départ du bus, nous flanons dans les rues animées, bordées de petits marchands à qui nous achetons quelques sandwiches pour le déjeuner. La route qui mène à la plage est en très mauvais état mais le paysage est très beau. Une fois passé l'entrée de la plage où tout le monde se masse et loue des parasols et chaises longues, nous trouvons une belle plage sauvage bordée d'arbres qui donnent de l'ombre. La mer est toujours aussi belle, claire et délicieuse !

MG 2500

Retour à Baracoa vers 17h. Balade en ville en passant par le quartier du port sympathique. Le long du Malecon, on prépare là aussi le carnaval. Plusieurs petits manèges sont installés. Dégustation de glace au chocolat, spécialité de Baracoa. Ici, dans l'Oriente, on cultive le cacao, le café, les noix de coco, les mangues, toutes sortes de légumes. C'est le jardin de Cuba.

-Mardi 3 avril 2012 : Nous partons faire une randonnée dans le Parc National Alexandro de Humbold. La forêt est luxuriante, quelques animaux, beaucoup de gués à passer. Belle promenade qui se termine à la plage de Maguana...

Cuba, Baracoa, Parc National Alejandro de Humboldt

 

Cuba, Baracoa, Parc National Alejandro de Humboldt Cuba, Baracoa, Parc National Alejandro de Humboldt

 

-Mercredi 4 avril 2012 : encore un journée à la plage de Maguana, on ne s'en lasse pas! A midi, nous allons déjeuner dans la petite bicoque d'un gars qui passe sur la plage en proposant de nous faire cuire du poisson au lait de coco... Pourquoi pas? En fait, c'est sa mère qui cuisine, lui et son frère cultivent des légumes et améliorent leur ordinaire en proposant aux touristes des noix de coco, des repas, etc... Nous arrivons donc derrière la plage, dans cette petite maison très pauvre et rudimentaire, où deux assiettes nous attendent et où on nous sert un très bon poisson à la sauce bien relevée, du riz et un petit café, le tout pour 3Cuc/pers. C'était un bon moment avec ces gens très sympathiques...


MG 2761

 

Ce soir, dans les rues de Baracoa, nous suivons la "conga" qui s'entraîne en vue du carnaval. C'est une formation musicale et populaire composée de tambours, trombonnes, instruments métalliques de toute sorte (cercles de métal, casseroles, etc...). Une dame nous explique qu'il y a trois congas à Baracoa, représentant chaque quartier de la ville : la Punta, la Playa,et la Laguna. Les musiciens ne manquent pas d'énergie, il y a de l'ambiance!


MG 2937MG 2939

 

 

 

-Jeudi 5 avril 2012 : Ce matin, il faut se rendre au petit aéroport (il n'y a que deux vols par semaine : le mardi et le jeudi).  Tout le monde attend dans le petit square  en face car il fait trop chaud à l'intérieur de l'aéroport. Le petit avion à hélices a deux heures de retard! Au bout d'une heure et demie de vol, nous revoilà à la Havane. Nous y retrouvons le "Jardin del Oriente", petit restau très bon et vraiment pas cher à la terrasse plantée d'arbres tropicaux.

 

-Vendredi 6 avril 2012: Ce matin, il a fallu changer de casa car celle où nous étions était réservée pour ce soir, les proprios nous emmènent chez leur tante qui loue à quelques rues de là une chambre très tranquille dans leur appartement. Ce sont des gens charmants grâce à qui nous pourrons acheter au coin de la rue des cigares à un prix cubain (en pesos)..."Angeles Fernandez Nier" (537)861 0076

Comme il fait très chaud, nous prenons le bus sur le Parque Central qui part toutes les heures pour les plages de l'est en passant par la Citadelle située en face la Havane (accessible par un tunnel sous la baie) d'où l'on a une belle vue panoramique sur la ville.

MG 3014

-Samedi 7 avril 2012 : Dernier jour à Cuba, nous reprenons l'avion cet après-midi...

Ce matin, balade le long du Malecon jusqu'au Parque Maceo puis nous prenons les vieilles rues à la limite entre Centro cuidad et le quartier du Vedado, et nous allons jusqu'au "Callejon de Hamel" où le peintre-poète muraliste Salvador Gonzalez Escalona a couvert les murs et les façades d'un îlot d'immeubles de ses productions. Intéressant...

 

Cuba, la Havane, Callejon de Hamel

Cuba, la Havane, Callejon de Hamel

 

Sur le Prado, comme tous les samedis, des gens sont réunis pour proposer la vente ou l'échange de leur appartement ou maison. Il y a peu de temps que les gens ont le droit de vendre leur logement, avant ils ne pouvaient qu'échanger...

 MG 3241

 

 

 

 

Puis, retour en ville et en début d'après-midi, départ pour l'aéroport. L'avion pour Paris aura 3heures de retard!!!

Cuba s'est révélé un pays très attachant où les gens sont très accueillants, souriants, la musique est partout. Le fait d'être resté à l'écart du reste du monde lui confère une ambiance particulière... et, en plus, on y mange très bien!


Cuba, la Havane

Cuba, la Havane


Cuba, la Havane

  carte cuba

 


Partager cet article

Published by anne et yannick lamprier - dans Cuba mars 2012
commenter cet article

commentaires

Jenny 22/09/2015 13:45

Cuba est un endroit impressionnant à visiter, c'est ce que j'ai toujours entendu, en tout cas. Ce que j'aime là-bas, ce sont les anciennes voitures. Elles ont un charme fou, selon moi. Il en est de même pour les petites maisons colorées qui sont totalement adorables.

Présentation

  • : Le blog de anne et yannick lamprier
  • : Il s'agit de carnets de voyage avec photos, des bons tuyaux pour voyager en individuels comme nous, soit sac au dos, soit en fourgon
  • Contact

livre

"Pornic, balade le long du chemin côtier"

Livre d'aquarelles et de dessins pour vous faire partager le plaisir de cette promenade agréable en toute saison.

www.unendroitoualler.fr

 

Derniers Articles